Accueil > Voyage par Destination > Ica les Lignes de Nasca

VOYAGE PAR DESTINATION

ICA - LES LIGNES DE NASCA

´

LA REGION DE ICA

Capitale du département du même nom au sud de Lima, cette ville de 298.000 habitants est un important centre vitivinicole, région de production de l'eau-de-vie nationale, le Pisco (oiseau en quechua), avec un climat privilégié, sec et Ensoleillé toute l'année. Au musée régional d'ICA, on peut voir les merveilleux tissus Paracas dont les couleurs n'ont pas bogues malgré leur âge (plus de 2.000 ans), les crânes trépanés et déformés ainsi que les momies.

ALTITUDE

406 mètres sur le niveau de la mer

CLIMAT

Le climat est sec avec une absence de la pluie pendant tous l´année, la température moyenne pendant l'année est de 20°C, un maximale de 30°C et minimale de 8°C.

BREF COMPTE – RENDU HISTORIQUE

Ica est une région au long passé historique puisque ses premiers habitants remontent à plus de 10 000 ans. Sur ces terres se développèrent les cultures Wari, Nasca, Ica et Paracas, cette dernière ayant été la plus importante. La culture Paracas (du VIIème au IIème siècle avant Jésus-Christ) maîtrisait admirablement le tissage, la trépanation crânienne et la momification de ses morts. La culture Nazca, en revanche, est connue pour ses céramiques artistiques où les couleurs et les représentations dominent sur les formes. Les célèbres lignes et figures de Nazca, bio morphes et géoglyphes tracés dans la Pampa Colorada aride, sont matière à toutes sortes d'interprétations.
La culture Nazca a également laissé à la postérité ses aqueducs qui servent à l'agriculture.

En utilisant les eaux des sous-sols, des rivières et les eaux de pluies, les Incas démontrèrent une grande connaissance de l'ingénierie hydraulique. Au XVème siècle, pendant l'époque inca, Pachacutec annexa son territoire à Ica, Nazca et la vallée de Chincha. Des années plus tard, avec l'arrivée des Espagnols, le capitaine Jeronimo Luis de Cabrera fonda en 1563 la ville de Villa de Valverde de la Vallée d'Ica. À partir de cette date, la zone se transforma en un important centre vinicole et cotonnier. Pendant la guerre d´indépendance, le général José de San Martín débarqua à Paracas et établit son quartier général dans la ville de Pisco, d´où commença la libération du Pérou. De nos jours, Ica est une ville accueillante et le point de départ pour survoler les célèbres Lignes de Nazca ainsi que pour visiter certaines des plages les plus belles du littoral péruvien. Ica possède de nombreuses caves vinicoles où sont produits des vins et des piscos excellents

ATTRAITS TOURISTIQUES

Lagune de Huacachina – 'Oasis du désert' Entourée de dattiers, de huarangos, de dunes et de bancs de sable, cette merveilleuse lagune aux eaux couleur émeraude se trouve à 5 km de la ville. La légende raconte que les nuits de pleine lune, on écoute les sanglots plaintifs d'une jeune fille qui se jeta à l'eau après avoir appris la mort de son fiancé pendant une bataille.

La Achirana del Inca : canal d'irrigation construit pendant la période d'expansion inca, il y a plus de 500 ans, il continue à apporter l'eau aux districts de Tate et dans ses alentours.

Cachiche : hameau célèbre pour les dénommées "brujas de Cachiche" (sorcière de cachiche), guérisseuse capable de quitter tous les types de maux et dommages émotionnels. Situé à 4 km de la ville, le lieu, malgré le mystère qui l'entoure, est plutôt tranquille, on y remarque sa chapelle, construite en 1856. On peut apprécier sur sa façade des symboles en relation aux saints.

Autres lieux intéressants : le visiteur doit prendre le temps de visiter la cathédrale de Ica qui date du XVIIIeme siècle, le Sanctuaire du Señor de Luren (patron de la ville), les bâtisses du Marquis de Torre Hermoza, avec son artistique porte, et celle de José de la Torre Ugarte, auteur des paroles de l'hymne national péruvien. De plus, comme Ica est terre des bons vins et du pisco vous devez voir les magasins Vista Alegre, Tacama y Ocucaje.

Pisco et les iles Ballestas : La ville du Pisco avec 55 mil habitants, ce dans cette province que on visite la réserva national de Paracas de 335 mil hectare du surface, dans cette réserva ce trouve Ballestas qui sont un archipel d'îles avec une formation géologique fantastique: des falaises, grottes et arches colorée par les différents types de roches qui datent des temps immémoriales. Il existe aussi une population de plusieurs milliers d'oiseaux marins (pélicans, fous, sternes, manchot ou pingouin de Humboldt, cormorans et mouettes), une quantité énorme d'otaries (lion de mer) et éventuellement des dauphins.

Nazca - (56.000 habitants) - ville en plein désert doú on prend de petits avions pour survoler les fameuses "Lignes de Nazca" (Patrimoine Culturel de I´Humanité - UNESCO), 70 dessins anthropomorphes qui atteignent jusqu'a 180 m de long, 800 lignes droites et 300 figures géométriques, ouvrés réalisées par les civilisations pré-incas Paracas et Nazca entre 900 av.JC et 600 apres.JC. les géoglyphes sont encore aujourd'hui un mystère quand á leur élaboration et utilité. Que on peut également découvrir d'autres attractions de ces mêmes cultures comme par exemple plus de 30 aqueducs servant á irriguer de vastes plaines désertiques et dont certains sont encore utilisés de nos jours, le plus connu, Cantayoc, se trouve á 4 km de Nazca. Et aussi le cimetière de Chauchilla avec ses momies en plein air.

Attraits touristiques :

Les lignes et géoglyphes de Nazca:Dans les pampas de San José et les collines de la vallée du Grand Fleuve, les anciens péruviens tracèrent un énorme réseau de lignes stylisées et de dessins de plantes et d'animaux (différents oiseaux, un singe, une araignée, un poisson entre autres) qui recouvrent une surface de 500 km2.
Pour ses caractéristiques spéciales, les géoglyphes de Nazca sont un des grands mystères de l'archéologie mondiale. Certains chercheurs dont Marie Reiche, qui a étudié la zone pendant plus de 50 ans, pensent qu'il s'agit d'un observatoire astronomique le plus grand du monde ; d'autres Johan Reinhard, le principal chercheur des sanctuaires péruviens d'altitude, pensent que les lignes étaient des chemins sacrés dans les cérémonies de culte à l'eau et à la fertilité de la terre. Des théories récentes affirment que les lignes de Nazca sont reliées aux eaux souterraines.

Cahuachi : centre de cérémonie et probablement centre administratif dans lequel on peut apprécier les pyramides d'adobe en plus des grandes places et des cimetières. Sa surface est de 25 km2. Pour beaucoup de chercheurs il s'agirait de la capitale de la culture nazca. Il est situé à 17 km au Nord de Nazca.
Dans les environs de Cahuachi on observe l'ensemble de rangées reliées par des pieux en bois huarango, qui indiqueraient la présence de tombes, correspondants aux phases tardives de nazca.

Aqueducs de Cantayoc : en utilisant des morceaux de pierre et des galets, les ingénieurs hydrauliques de la culture nazca construiront un réseau de canaux et aqueducs souterrains qui aujourd'hui encore fonctionnent et permettent d'irriguer les champs cultivés.

Chauchilla : c'est un impressionnant cimetière pré-inca, située à 28 km au sud est de la ville de Nazca. On suppose qu'il date de l'an 1100 après J.-C. Les études réalisées concluent que dans ce lieu existaient plus de 400 tombes et 1000 cadavres. Aujourd'hui on peut visiter 12 tombes dans lesquelles se trouvent des momies d'adultes et d'enfants.