Accueil > Voyage par Destination > Huaraz - Cordillere Blanche

VOYAGE PAR DESTINATION

HUARAZ - CORDILLERE BLANCHE

´

LA REGION DE HUARAZ

Le Callejón de Huaylas, une ravissante vallée enclavée entre deux chaînes de montagne, la Cordillère Blanche et la Cordillère Noire, se trouvent des villes pittoresques et paisibles, comme Recuay, Carhuás, Yungay et Caráz, tandis que la ville active de Huaraz, capitale d'Ancash, est le centre urbain et commercial de la région. La culture Chavín s'est installée dans cette région entre les années 1200 et 200 av. J.C.. Elle a laissé comme héritage l'impressionnant complexe archéologique de Chavín de Huántar, déclaré Patrimoine Culturel de l'Humanité par l'UNESCO en 1985.

On peut observer dans toute la région les sommets les plus spectaculaires, parmi lesquels le Huascarán (6768 m), le pic le plus haut du Pérou. On y trouve des sources thermales et des lacs spectaculaires comme ceux de Llanganuco, et c'est aussi l'endroit idéal pour pratiquer les sports d'aventure comme le canotage, l'andinisme, le vélo de montagne ou la randonnée pédestre.

ALTITUDE

Capital: Huaraz (3 109 m).

CLIMAT

La ville de Huaraz a un climat sec et tempéré, avec une température moyenne maximale de 24°C et minimale de 7°C. La saison des pluies est d'octobre à mars.

BREF COMPTE – RENDU HISTORIQUE

Ses débuts datent de 400 à 600 après Jésus-Christ quand les Chavin s´y installèrent. Cette civilisation a beaucoup pratiqué le culte religieux. Cette culture est connue pour ses céramiques et ses sculptures en pierre. Les chavins opposèrent une forte résistance aux incas quand ceux-ci décidèrent d'étendre leur domaine. Lorsque les Espagnols arrivèrent dans l´actuelle ville de Huaráz à la recherche d´or et d´argent, ils détruirent de nombreux bâtiments et les habitants résistèrent à la domination espagnole. Malgré les forces déployées par Francisco Pizarro pour s´approprier les richesses naturelles de la région, les huaylas et les conchucos opposèrent une forte résistance, causant plusieurs milliers de morts. On ne sait pas avec précision quand fut fondée la ville. Pendant la colonisation, Huaráz n'eut pas une grande importance contrairement à d'autres villes du pays. Il reste donc peu de vestiges de constructions coloniales. Ancash participa activement à la lutte pour l'indépendance en offrant ses meilleurs enfants à l'armée de Bolivar. De nos jours, Huaraz dispose de bâtiments modernes, de vastes avenues et en certains points de sa périphérie se sont élevées des centres urbains très attrayants. En plus d'être la capitale politique du département d'Ancash, Huaraz est le siège administratif régional et le centre commercial d'une vaste zone d'influence.

ATTRAITS TOURISTIQUES

Cordillére Blanche - endroit idéal pour l'alpinisme et les randonnées avec des paysages inoubliables. La ville la plus importante est Huaraz (143.000habitants), située dans le Callejón de Huaylas qui comprend également de typiques villages andins comme Recuay (oú Ion peut voir une forét unique de Puya Raimondi, une plante quil n'existe qu'au Pérou), Yungay dont l'ancienne ville a été totalement détruite lors d'un tremblement de terre en 1970 (56.000 morts), Caraz et Carhuaz.

Le Parc National de Huascarán : On peut accéder au parc par plusieurs entrées, selon l'intérêt des visiteurs. Des variantes, parmi lesquelles l'accès par le secteur Llanganuco, où se trouvent les lacs Chinancocha (d'une belle couleur turquoise) et Orconconcha; l'entrée par le secteur Carpa permet l'accès au Nevado Pastoruri.

Le Parc fut crée en 1975, dans le but de préserver la faune et la flore sauvages, les formations géologiques, les vestiges archéologiques et la beauté du paysage. Il fut déclaré Patrimoine Naturel de l'Humanité par l'UNESCO en 1985. Dans ses 340.000 hectare, qui comprennent presque toute la Cordillera Blanca, on peut admirer une grande variété d'espèces végétales haut-andines, comme la Puya Raimondii (Cactus géant dont l'inflorescence est considérée comme la plus grande du règne végétal, qui, une fois qu'elle fleurit, meurt), ainsi que les queñuas aux lacs de Llanganuco.
Parmi les 296 lacs que possède le parc, on retient ceux de Parón, Cullicocha, Llanganuco, Auquiscocha, Rajucolta, Querococha et Cuchillococha. Parmi ses 663 glaciers, se démarquent le Huascarán (6768 m), le Huandoy (6395 m), le Chopicalqui (6354 m), le Hualcán (6122 m) et le Alpamayo (5947 m). Parmi les animaux, le parc abrite des ours anteojos (ndt :Ours andins) , la taruca (ndt : Cerf andin) et le condor andin (trois espèces en danger d'extinction), le puma, le cerf, le chat des andes et une grande diversité d'oiseaux.

Aguas Termales de Monterrey. Ces eaux thermales se situent à 2073 mètres d´altitude et à 7 kilomètres de Huaraz (soit environ 5 minutes en voiture). Elles sont célèbres pour leurs paysages et pour leurs eaux médicinales qui peuvent atteindre les 49 °C. et soigner les rhumatismes, les nervosités chroniques, les paralysies, etc.

Lagunes de Llanganuco. Ces deux superbes lagunes se trouvent dans une étroite vallée glacière et sont bordées par les montagnes Huascarán et Huandoy (Cordillère Blanche). Elles font partie de la Réserve de la Biosphère de Huascarán. Au bord de la première lagune nommée Chinancocha (lagune féminine) se trouvent de luxuriants bois de queñual. La seconde lagune, Orconcocha (lagune masculine), se trouve à la fin de la vallée et est plus petite. Il y fait froid et un vent glacial soufflé sur les lagunes, situées à 3850 mètres d´altitude. Les eaux turquoises de la Lagune de Llanganuco reflètent majestueusement les sommets enneigés de Huascarán (6768 m / 22204 pieds) et de Huandoy (6402 m / 21000 pieds).

Callejón de Huaylas. Il s´agit d´une vaste vallée andine d´environ 200 kilomètres de longitude située entre la Cordillère Blanche et la Cordillère Noire. Au sommet, à 3945 mètres d´altitude, du côté droit, la lagune de Cono cocha est la principale source du fleuve Santa qui parcourt toute l´étendue de la vallée, bordé par un pittoresque chapelet de villes et de villages, parmi lesquels : Recuay, Huaraz, Carhuáz, Yungay et Caraz.

Recuay. Village situé à 3,400 mètres d´altitude et à 25 kilomètres au sud de Huaraz, sa population humble et travailleuse se consacre à l´agriculture et à l´industrie minière. On y trouve également les restes archéologiques de Pueblo Viejo. Ce village a conservé jusqu´à aujourd´hui son style colonial avec ses anciennes grandes bâtisses intercalées, ses édifices simples, ses murs en terre et ses toits en tuiles.

Carhuáz. Situé à 2,650 mètres d´altitude et à 34 kilomètres au nord de Huaraz, cette ville traditionnelle est construite dans le style métisse. Sa grande Plaza de Armas réunit des constructions modernes comme le Centre Civique et le Sanctuaire de la Vierge des Mercedes qui est célébrée le 24 septembre.

Yungay. Situé à 2,500 mètres d´altitude et à 55 kilomètres au nord de Huaraz, ce village repose aux pieds de la célèbre montagne Huascarán. Après la crue du 31 mai 1970 qui le recouvrit, ce village fut reconstruit un peu plus au nord.

Caraz. Située à 2,285 mètres d´altitude et à 67 kilomètres au nord de Huaraz, cette pittoresque cité conserve les charmes des anciens villages des Andes, ses champs d´une captivante beauté ses nombreuses variétés de cultures d´œillets. Près de Caraz se trouve le mont Alpamayo (5,947m) dont l´exceptionnelle beauté lui valut la dénomination de "La Plus Belle Montagne du Monde" au Concours Mondial des Beautés Scéniques de Munich, Allemagne, en 1966.