Accueil > Voyage par Destination > Cusco - Machupicchu

VOYAGE PAR DESTINATION

CUSCO - MACHU PICCHU

´

SEJOUR DECOUVERTE - PROMENADE.- 6J/5N, Les cités merveilleuses de l'époque Inca et Colonial; les village typiques andins, coloniaux et Inca. Divers paysages et promenades.

LA REGION DE CUSCO

Le département de Cusco est situé dans la région orientale du sud du pays et comprend une partie montagneuse et une partie de jungle. La ville de Cusco est située à 3,399 mètres d´altitude, (11.023 pieds) et ce département embrasse les villes d´Areave et Mérida. Il a été récemment restauré et renferme des petites places, des ruelles étroites ainsi qu´une église que vous ne manquerez pas de visiter.

ALTITUDE

Capitale: Cuzco (3 399 m).
Minimale: 532 m (Pilcopata).
Maximale: 4 801 m (Suyckutambo).

CLIMAT

La ville de Cuzco a un climat semi-sec et froid. La température moyenne annuelle maximale est de 19,6°C (67,3ºF) et la minimale de 4,2°C (39,6ºF). La saison des pluies débute en novembre et s'achève en mars, époque où verdoient les montagnes. Entre juin et juillet, les gelées sont courantes (froid intense) et on y relève occasionnellement des chutes de neige.

BREF COMPTE – RENDU HISTORIQUE

La ville de Cusco, ancienne capitale de l'empire inca, a été déclarée Patrimoine Culturel de l'Humanité par l'UNESCO en 1983, et elle est sans aucun doute une des destinations les plus importantes du pays. On découvre, le long de ses rues pavées, des édifices de construction inca, comme le Koricancha et le Palais de l'Inca Roca, qui côtoient des constructions coloniales de style baroque andin, comme la Cathédrale et l'église de la Compañía ; on peut aussi visiter le quartier pittoresque de San Blas, où se trouvent les ateliers des meilleurs artisans du département. Cette ville magique a en outre une vie nocturne très animée, et compte de nombreux cafés, restaurants et bars pour tous les goûts.

À dix minutes de la ville, se dressent les gigantesques murailles de la forteresse de Sacsayhuamán. Quelques kilomètres plus loin, se trouvent les sites archéologiques de Qenko, de Pukapukara et de Tambomachay, des constructions Incas entièrement construites en pierre. Tout le long de la Vallée Sacrée des Incas, à une heure de Cusco, se succèdent les villages de Pisac, Maras, Chinchero et Ollantaytambo, d'où il est possible de prendre le train pour Machu Picchu. Une autre façon de se rendre à la citadelle, c'est de suivre un des sentiers du Chemin Inca, un réseau spectaculaire de sentiers serpentant entre les sommets, les torrents, et des paysages très accueillants. Il s'agit là de l'un des meilleurs itinéraires de trekking du monde, car il est non seulement parsemé de sites archéologiques impressionnants, mais il possède, aussi, des milieux riches en espèces de la flore et de la faune, uniques au monde.

L'énigmatique complexe de Machu Picchu, le plus important et le plus bel héritage des anciens péruviens, fait partie du Sanctuaire Historique du même nom, un des rares sites d'Amérique à avoir été déclaré, par l'UNESCO, Patrimoine de l'Humanité à la fois Culturel et Naturel. Il se trouve enclavé au sommet d'une montagne, en pleine harmonie avec l'exubérante nature qui l'entoure, ce qui fait de lui un lieu unique au monde.

ATTRAITS TOURISTIQUES

La Place d'Armes de la ville de Cuzco.- À l'époque des Incas, on l'appela "Huacaypata" mot quechua qui signifie lieu des lamentations ou lieu de rencontre. C'était un lieu cérémonial important où l'on célébrait chaque année l'Inti Raymi ou Fête du Soleil. C'est là aussi où Francisco Pizarro proclama la conquête de Cuzco. La place se transforma avec l'arrivée des Espagnols; Des arcades de pierre furent édifiées, ainsi que les constructions qui aujourd'hui encore entourent la place.

La Cathédrale.- Située sur la Plaza de Armas. Construite en 1560 et terminée en 1669, elle est d´influence gothique, baroque et de la renaissance maniériste. A l'intérieur, vous pourrez admirer une chaire taillée dans le bois ainsi que les impressionnants sièges du chœur. En outre, la Cathédrale renferme une collection de toiles de peintres de l'école de Cuzco ainsi que de belles pièces d'orfèvrerie.

Qoricancha ou Templo del Sol. Le grand temple du Qoricancha ou Temple du Soleil se situe à deux rues de la Plaza de Armas et fut construit sous le gouvernement de Pachacuteq. On y trouvait de précieuses statues d'hommes grandeur nature qui ont été envoyées en Espagne et ne sont donc malheureusement plus visibles ici. De nos jours, le Qoricancha est visité par des milliers de touristes.

Entre les églises et les couvents les plus importants de Cusco, citons la Cathédrale, San Francisco, Santo Domingo, Santa Catalina, San Pedro, Santa Clara, La Compañía, San Cristóbal et La Merced. C´est là qu´est gardé un ostentatoire en or massif datant de 1720 dont le poids est de 22 kilos. Il est couvert de 1805 diamants et de 615 autres pierres précieuses telles que des rubis, des topazes et des émeraudes. Le temple de Sacsayhuamán.Situé à 3600 mètres d´altitude et à 3 kilomètres au nord du centre de Cusco, sa position stratégique, en haut d´une colline, offre une vue imprenable sur tout Cusco. Le complexe regroupe 33 sites archéologiques, dont le plus connu est la Forteresse de Sacsayhuamán. Il s'agirait, en réalité, d'une construction de caractère religieux, mais à cause de sa situation et de son style, elle fut considérée comme construction militaire par les Espagnols et par les chroniqueurs. On pense qu'au même endroit se trouvait le Temple le plus important du Hanan Qosqo ou du Haut Cuzco, dédié à la cosmologie andine, à la vénération de l'Inti (le Soleil), Quilla (la Lune), Chaska (les Étoiles), Illapa (l'Éclair) et les autres divinités. La taille de ses pierres, certaines pesant entre 90 et 128 tonnes, le qualifie de cyclopéen. Tous les 24 juin, il accueille l'Inti Raymi ou la Fête du Soleil. La construction de ce temple a nécessité l´aide de 20.000 hommes et a duré entre cinquante et soixante-dix ans. Qenqo. Situé à 4 kilomètres au nord-est de la ville de Cusco, on dit que ce site fut un adoratoire inca voué au culte de la terre. C'est un affleurement de roche calcaire sur laquelle sont taillées des figures animales telles que le puma (animal sacré). En outre, il renferme des passages, des canaux, des escaliers ainsi qu´un amphithéâtre semi-circulaire. Tambomachay. Situé à 6 kilomètres de la ville de Cusco, ce site archéologique est connu comme les bains de l'Inca. Au milieu de ses escaliers et de ses structures en pierres, vous pourrez voir des chutes d'eau cristalline provenant des puits et des sources thermales proches. Selon les croyances, c´est ici que l´on rendait culte à l'élément liquide. Puca Pucará. Situé à côté de Tambomachay, cette fortification est formée de terrasses, escaliers, passages, tours et niches. Avec Sacsayhuamán il a constitué une partie du système de défense de Cusco. En quechua son nom signifie "forteresse rouge" car, à la tombée du jour, ses roches acquièrent un ton rougeâtre. Le Parc Thématique des Camélidés Sud-américains: Awanakancha. Exposition de camélidés comme le lama, la vigogne et l'alpaga dans leur milieu naturel, et réalisation de tissus en fibres de laine. En outre, il est possible d'observer des terrasses agricoles de l'époque inca, de même que des espèces de la flore de la région. La Vallée Sacrée.- Est devenue l´un des centres touristiques les plus importants du Pérou. En plus de disposer d´une richesse historique inégalable, la région de l'Urubamba offre d'infinies distractions aux touristes : randonnées, baignades dans des sources thermales, descentes de rivière en rafting ou en kayak, vols en parapente ou delta plane, promenades à cheval, alpinisme, etc. Pisaq. A 32 kilomètres au nord-ouest de Cusco, le site archéologique de Pisaq s´élève à 2.950 mètres d´altitude et la ville de Pisaq à 3400 mètres. Pisaq Archéologique est considéré comme un des centres monumentaux les plus beaux de la vallée. Il offre une incomparable combinaison entre le paysage et le fini impeccable de ses constructions. De nos jours, une des caractéristiques fondamentales de Pisaq est de demeurer un village andin avec son église coloniale et son incontournable marché dominical traditionnel. Chinchero. Situé à 30 kilomètres au nord de la ville de Cusco, à 3 762 mètres d´altitude, Chinchero est un village d'origine inca surplombé par la montagne enneigée du Chicón. Son nom est d´origine quechua "sinchi" et signifie "homme courageux". Chinchero possède un patrimoine monumental et culturel riche. C´est un des rares lieux du département de Cusco qui conserve de manière évidente de grandes traces urbaines incas. Les restes du palais inca, l'église coloniale érigée sur les bases incas, ses impeccables terrasses accueillent de nos jours un marché dominical coloré où se réunissent les villageois andins des différents villages de la région. Le village de Maras, Situé à 48 km au nord-ouest de la ville de Cuzco (1 heure en voiture). Ce fut un village important pendant le vice-royaume, comme le prouvent l'église et les demeures qui conservent encore sur leurs façades les écus de la noblesse indigène. Actuellement sa principale activité économique est l'agriculture. Les Salineras de Maras, À 10 km du village de Maras (30 minutes en voiture ou à 2 heures a pied). Appelées aussi Salinas de Maras. Il s'agit de mines de sel dont l'exploitation est aussi ancienne que le Tahuantinsuyo. L'eau saline qui émane du sol –d'un puits appelé "Qoripujio"- y est canalisée vers des bassins dans lesquels, avec l'effet du soleil, elle s'évapore en laissant sur sa superficie le sel qui est ensuite traité pour être vendu sur le marché local. La vue de l'ensemble d'environ trois mille bassins est spectaculaire. Les habitants montrent aux visiteurs leurs techniques ancestrales et ils les font même intervenir dans le ramassage du sel. L'ensemble archéologique de Moray.- À 9 km au nord-ouest de la ville de Maras (25 minutes en voiture). Il se compose de 4 galeries légèrement elliptiques, appelées "muyus" par les habitants. La plus grande galerie a une profondeur de 45 m et la hauteur moyenne de chaque terrasse est de 1,80 m . On pense que le site fut un important centre d'expérimentation agraire de l'époque inca. À travers l'utilisation de terrasses concentriques et du fait que la température varie d'un niveau à l'autre, les Incas y auraient reproduit tous les étages écologiques que comprenait l'empire du Tahuantinsuyo. Ollantaytambo. Situé à l'extrême opposé de Pisaq et à 80 kilomètres de la ville de Cusco, à 2.700 mètres d´altitude, le site archéologique d´Ollantaytambo se confond avec l'actuel village du même nom. Le site fut un centre militaire, religieux et agricole stratégique. L´architecture est d'un intérêt exceptionnel de par sa taille et l´originalité de ses bâtiments. Aujourd´hui, le village d´Ollantaytambo se situe au même emplacement que par le passé. Les toits de paille ont été remplacés par des tuiles et lui donnent un air de modernité. Les rues conservent encore leur nom inca et le village est pourvu d´électricité et d´eau. Machu Picchu. Située à 110 kilomètres de Cusco, la petite ville d´Aguas Calientes a l'honneur d'offrir aux visiteurs une des plus belles merveilles du monde : le Sanctuaire du MachuPicchu. En outre, ce village offre, comme son nom l'indique, des bains thermaux dont la température avoisine les 42 degrés. Ces bains possèdent des propriétés telles que le traitement des rhumatismes et des maladies des reins et des articulations. Le seul moyen d'accès à Aguas Calientes est la ligne ferroviaire et les trains tardent presque quatre heures avant de relier Cusco à Aguas Calientes. Pour visiter ensuite le Machu picchu depuis le village d´Aguas Calientes, le moyen de transport utilisé est le car. Aujourd'hui, le village d´Aguas Calientes dispose d´hôtels touristiques, de restaurants, et de bars qui accueillent des milliers de touristes par an.
Le site archéologique du Machupicchu fut découvert le 24 juillet 1911 par le nord américain Hiram Bingham. Il a été déclaré, de par ses étonnantes proportions et son harmonieuse construction, Patrimoine Culturel et Naturel de l'Humanité par l'UNESCO. Situé à 2.400 mètres d´altitude dans la province d'Urubamba, département de Cusco, le Machupicchu est une citadelle entourée de mystère car, jusqu'à présent, les archéologues n'ont pu déchiffrer avec certitude l'histoire ni la fonction de cette ville de pierre s´étendant sur presque un kilomètre. Elle fut érigée par les Incas dans une zone géographique magique, où confluent les Andes et l´Amazone. Vous serez impressionné par les charmes que compte la citadelle parmi lesquels vous visiterez: Le Secteur Agricole. Il est entouré par une succession de terrasses de différents types et de diverses dimensions qui remplissaient deux fonctions principales : la culture et la retenue des érosions produites par les pluies. Le Secteur Urbain. Il héberge les plus grands éléments architecturaux de la cité. On peut y observer le talent, les soins et la qualité des constructeurs pré-hispaniques puisqu'il est composé dans sa totalité de granit, roche assez dure et très différente de celle utilisé à Cusco. Le Cimetière Supérieur. Il était destiné aux prêtres et aux nobles. Près des tombes se trouvent des niches sacrées où on rendait des cultes aux morts.
Le Temple du Soleil. Construction semi-circulaire sur une roche massive. Dans ce bâtiment se trouvent deux fenêtres trapézoïdales qui, selon les chroniqueurs, à l'époque où il était habité, avaient des incrustations de pierres précieuses et d´or. El Intiwatana. Il se trouve sur une colline formée de plusieurs terrasses et plates-formes, où l´on arrive après avoir monté 78 marches finement façonnées. L´Intiwatana remplissait deux fonctions : la mesure du temps (solstice et équinoxe) d´après les effets d'ombre et de lumière et il servait aussi comme autel religieux. Le Temple Principal. Il se situe au nord de la Place Sacrée, tout près du Temple aux Trois Fenêtres. Les Places. Elles sont au nombre de quatre et disposées à différents niveaux. Elles présentent des formes rectangulaires de style inca classique et communiquent entre elles par des marches encastrées dans les terrasses. Huaynapicchu. C´est le nom de la jeune montagne qui fait face au MachuPicchu. On y accède par un chemin difficile et on y découvre de petits temples. De là, la vue sur toute la citadelle est impressionnante. D'autres surprises vous attendent : le Groupe de la Roche Sacrée, les Portes, les Sources et le Mausolée ou Tombe.

Machu Picchu - Chemin Inca

Aguas Calientes (Eaux chaudes) - 3.500 habitants - Alt. 2.000 m - village oú arrive le traín, á 112 km de Cusco (4 heures) et á 44 km d'Qllantaytambo (1 h 40). Dici on monte a Machu Picchu par des navettes (8 km - 25 mn), ou á pied (1 heure). Sur les hauteurs du village on trouve les bains thermaux.

Inti Punku (porte du soleil) - Alt. 2.700 m - randonnée de 45 mn, c'est le point d'arrivée du chemin inca.

Chemin Inca - Pour accéder á Machu Picchu on peut descendre du train ¿ différents endroits pourentamer une randonnée inoubliable. Randonnée de 4 jours: Km 88 – c'est le classique - 40 km - Le premier jour on commence á Wayllabamba une altitude de 2.500 m pour monter á plus de 3.300 m. Le deuxiéme jour est la partie la plus éprouvante avec le point le plus haut du parcours, le col de Warmi Wañusca (la femme morte) á 4.200 m d'altitude. Le troisième jour est le plus intéressant, passant par plusieurs sites archéologiques: Runkuracay, poste de contrôle inca, le village inca de Sayaqmarka, les ingénieuses fontaines de Phuyupatamarka et Wiñay Wayna avec ses temples, terrasses et canaux dirrigation. Le dernier jour, le parcours se fait travers dune exubérante végétation tropicale pour arriver á l'lnti Punku (la porte dv soleil) avec la meilleure vue sur Machu Picchu á 1 km plus bas. On peut faire le même chemin á partir du Km 82 ou du Km 77(5 ou 10km additionnels). Km 104 – c'est le chemin court de 5 heures (10 km) qui passe par WiñayWayna etl'lnti Punku.

Choquequirao.- Spectaculaire et éloigné, solitaire et oublié, le site de Choquequirao (3,085 mètres d´altitude) se dresse au dessus d'une montagne presque imprenable de la province de La Convención, département de Cusco. C´est la raison pour laquelle il est resté pendant plus de quarante ans le dernier bastion de la résistance des fils du Soleil qui cherchèrent refuge en ses murs de pierre après la défaite de Manco Inca, l'Inca rebelle. De par ses palais et ses temples de deux niveaux, ses systèmes de fontaines, ses canaux et aqueducs et de par son admirable terrasse "tapissée" d´une végétation luxuriante, l´admirable site de Choquequirao fut probablement construit pendant le règne de l'Inca Pachacutec (XV ème siècle). Il est comparable au Machupicchu, le monument archéologique le plus visité du Pérou. Choquequirao se divise en neuf zones et ses constructions de pierre forment de petits quartiers. Autour de sa place principale se trouve le plus grand de ses temples et les logements des gouverneurs. Les chercheurs soutiennent que le complexe aurait été un important centre religieux, politique et économique, outre un lien commercial et culturel entre la côte, la montagne et la forêt. Mais la véritable magnificence de Choquequirao (du quechua "chuqui k´iraw" : "berceau d'or") est encore à révéler. Seulement trente pour cent des 1.810 hectares du site ont été dégagés des masses de végétation qui pendant des années - pour ne pas dire des siècles - ont couvert cet authentique bijou inca. La valeur archéologique et historique de Choquequirao, le "Berceau d'Or" des Incas, est agrémentée par la beauté de l´environnement qui présente des caractéristiques géographiques et de bio-diversité propres à la jungle amazonienne. Les visiteurs équipés de jumelles pourront observer le vol majestueux d´un condor ainsi que le pas lourd d'un ours.